Les questions les plus fréquentes sur l’isolation

Foire aux questions

Que peut m’apporter l’isolation ?

Douce chaleur en hiver, agréable fraîcheur en été... Un grenier transformé en belle pièce de vie... L’isolation vous apporte un supplément de confort appréciable.
De plus, l’environnement y trouve son compte. C’est sans doute la raison pour laquelle les logements bien isolés sont devenus la norme et que les primes à l’isolation sont en baisse.
Même le plus modeste investissement en isolation augmente la valeur de votre logement. Chauffer moins, c’est faire baisser la facture d’énergie. Isoler coûte certes de l’argent, mais cet investissement est vite rentabilisé.

Quelle opération d’isolation dois-je faire en priorité ?

Vous ne devez pas isoler toute votre maison en une fois. Vous pouvez procéder étape par étape. Examinez d’abord à quel point votre maison est déjà isolée et où sont les points d’amélioration. L’année de construction peut vous donner des indications à cet égard. De même que les habitants précédents, qui pourront vous dire ce qu’ils ont déjà fait comme travaux d’isolation.

Que puis-je faire moi-même et que dois-je faire faire ?

Plusieurs petits travaux d’isolation sont parfaitement à votre portée. Pensez à l’isolation des canalisations de chauffage, sur lesquelles il vous suffira de glisser des gaines en mousse. L’opération est très utile, notamment dans les pièces non chauffées : vous y obtiendrez le meilleur rendement. Et si vous pensiez à poser un film réfléchissant derrière les radiateurs ? Vous éviterez qu’une partie importante de la chaleur se perde. L’opération est surtout intéressante pour les radiateurs installés contre les parties de mur situées sous les fenêtres. Une façon simple et rapide de corriger les pertes de chaleur. L’isolation de murs creux à l’extérieur, en revanche, n’est pas vraiment une sinécure. Confiez ce travail à une entreprise certifiée.

Est-ce le bon moment pour commencer à isoler ?

Isoler est toujours une bonne idée. Commencez toujours par identifier l’année de construction de votre logement : cela vous donnera une idée générale de la manière dont il est isolé. Informez-vous éventuellement auprès d’occupants précédents qui auraient fait des travaux d’isolation. Commencez par des travaux modestes, plus simples, et pour les projets plus importants, demandez conseil à un professionnel GAMMA.

Quels sont les désagréments que je subirai lors de travaux d’isolation ?

Isoler votre logement, cela ne signifie pas que vous allez entreprendre des travaux de rénovation. Bon nombre d’opérations d’isolation peuvent se faire rapidement et sans trop de désagréments.
Vous pouvez par exemple isoler la plupart des sols par la cave ou le vide sanitaire, de sorte que votre séjour ne subira aucune nuisance. L’isolation de murs creux se fait de l’extérieur et les travaux se font souvent en une demi-journée. Un vitrage HR++ peut aussi se poser de l’extérieur. Seule l’isolation d’un toit ou d’un grenier s’effectue le plus souvent de l’intérieur ; vous devrez vider les pièces concernées et nettoyer à la fin des travaux.

De quel côté fixer l’écran pare-vapeur ?

Un écran pare-vapeur se place côté intérieur de la maison. Il empêche ainsi l’air intérieur humide de pénétrer dans l’isolant. En l’absence d’écran pare-vapeur, le bois de la structure de la toiture risque de pourrir.

Est-ce difficile ?

Cela dépend évidemment du type de travaux. Vous pouvez réaliser vous-même divers travaux relativement limités, poser un film réfléchissant derrière un radiateur ou isoler des canalisations, par exemple. Isoler un sol exige un peu plus de préparation. L’isolation de votre toit ou grenier est une opération certes plus technique, mais elle est à la portée d’un bon bricoleur. L’isolation de murs creux, en revanche, sera confiée à une entreprise agréée.
CONSEIL : Commencez par une partie limitée de votre projet, de manière à acquérir la technique et exercer votre habileté. Vous verrez rapidement si c’est à votre portée.

L’isolation du sol est-elle utile en cas de chauffage par le sol ?

Oui. En cas de chauffage par le sol, son isolation est précisément importante, dans la mesure où les risques de déperditions thermiques par le sol sont les plus élevés. N’hésitez donc pas à bien isoler le sol sous le système concerné. Vous éviterez que la chaleur ne se dirige sous la maison ou autour de celle-ci, en des endroits où elle n’est pas utile ou souhaitable. Si votre rez-de-chaussée est construit au-dessus d’un vide-sanitaire, il vous suffira de l’isoler. Vous poserez l’isolation directement sous votre sol.

Comment choisir le meilleur matériau isolant pour mon projet ?

Cela dépend une fois encore du travail prévu et du local concerné. Vous voulez vous protéger de l’humidité ? Éviter les déperditions thermiques ? Améliorer l’isolation acoustique d’une pièce ? Et quelle épaisseur de matériau isolant pouvez-vous poser ? La laine de verre ou de roche est intéressante pour les travaux d’isolation acoustique, mais c’est un matériau qui prend beaucoup de place. Le polyisocyanurate ou PIR est un matériau fin et léger, qui possède un coefficient d’isolation élevé. Le polystyrène extrudé ou XPS s’utilise pour les locaux humides ou dans le sol ; il supporte de lourdes charges.

Quelle épaisseur d’isolant faut-il pour recevoir une prime ?

Pour obtenir une prime, c’est l’indice R du matériau d’isolation qui compte, pas son épaisseur. On peut donc parvenir à une meilleure isolation avec une épaisseur moindre. Dans ce cas, on utilise un matériau d’isolation à indice R plus élevé (par exemple du PIR, dont l’indice R est supérieur à celui des laines minérales).

Qu’est-ce que l’indice R ?

Cet indice exprime dans quelle mesure le matériau d’isolation retient la chaleur. Plus l’indice R est élevé, plus le matériau est isolant.

Récemment consulté