outil d’aide au choix

Quel type d'étanchéité choisir pour un toit plat ?

En tant que bricoleur confirmé, de nombreux travaux à entreprendre sur une toiture plate sont à votre portée. Mais la manière de travailler dépend en grande partie du matériau utilisé en guise d’étanchéité.

L’époque où pour l’étanchéité de toiture, il fallait recourir nécessairement à des produits bitumeux (roofing), est bel et bien révolue. Le roofing, qui se place au chalumeau, est encore très populaire. Mais la concurrence des alternatives synthétiques comme l’EPDM et le PVC est de plus en plus forte. Nous faisons ici volontairement abstraction des systèmes d’étanchéité pulvérisée pour toiture plate, car elles n’intéressent pas le bricoleur.

Membrane d’étanchéité bitumeuse (roofing)

Pour réaliser la couche supérieure, conviennent seulement les bitumes polymères qui sont renforcés de polyester ou de fibre de verre. N’utilisez donc aucun ‘bitume soufflé’ comme couche supérieure.
Pour la fixation contre le toit, le roofing est chauffé à l’aide d’un chalumeau à gaz de manière à ce que celui-ci adhère au support.

Les bitumes polymères disponibles dans le commerce sont de deux sortes :

  • Mélanges plastomères (APP) : ils sont résistants aux UV et n’ont donc pas besoin de couche de ballast protecteur.
  • Mélanges élastomères (SBS) : Ceux-ci sont plus souples et adhèrent mieux que les APP, mais ils ne résistent pas aux rayons du soleil. Par conséquent, ils sont disponibles en une version avec copeaux d’ardoise qui servent de couche de protection sur le toit.

Membrane d’étanchéité synthétique

L’avantage de ces produits c’est que leur fixation au toit ne nécessite pas de chalumeau. Il n’y a donc pas de risque d’incendie et vous ne devez pas investir dans un chalumeau, ce qui pousse pas mal de bricoleurs à opter pour des étanchéités synthétiques. Ils ont une plus longue durée de vie que le roofing et sont insensibles aux rayons UV.

Les matériaux les plus utilisés sont l’EPDM et le PVC.

EPDM

Caoutchouc synthétique qui est généralement produit sur mesure et posé d’une seule pièce. Egalement disponible en rouleaux.

  • La fixation est réalisée mécaniquement ou à l’aide de colle. La fixation peut également être réalisée à l’air chaud (à l’aide d’un pistolet à air chaud), mais il s’agit alors de membranes EPDM spéciales qui sont pourvues en leurs bords de bandelettes plastomères. Ceci s’explique par le fait que l’EPDM, en tant qu’élastomère, s’assouplit lorsqu’il est réchauffé mais ne devient pas liquide. Et c’est pourtant une condition nécessaire pour l’application de la technique de l’air chaud.
  • L’EPDM est le matériau le plus durable qui soit en tant qu’étanchéité de toiture. Aussi des garanties de 30 ans et plus sont très courantes.
  • Le point faible de l’EPDM tient à l’exécution délicate des raccords et bords. Si un problème survient, vous pouvez être pratiquement certain que celui se pose au niveau d’un raccord.
  • Auparavant, l’EPDM en toiture colorait de noir l’eau de pluie, mais ce phénomène est plutôt rare actuellement.
  • Le prix pour une version de base est comparable à celui d’une étanchéité de toiture en PVC. Mais l’EPDM est disponible en diverses versions spéciales qui sont plus chères.

PVC

Vendu en rouleaux. La fixation se réalise mécaniquement sur une structure portante avec chevauchements collés, ou par collage ou fixation à air chaud sur toute la surface de toiture (le PVC, en tant que plastomère, s’y prête très bien).

  • Le collage du PVC sur toute la surface de toiture a pour avantage qu’il peut supporter de plus grandes contraintes de vent. Vous pouvez coller le PVC directement sur un roofing existant, auquel cas vous utiliserez une membrane PVC spéciale qui est pourvue en sa face inférieure d’une couche de protection intermédiaire.
  • Le PVC que vous placez sous une couche de lestage, comme pour une toiture verte, est pourvu d’une armature spéciale en fibre de verre. De cette manière, l’étanchéité (simplement posée sous le lestage) reste totalement stable sur le plan dimensionnel et à sa place, même sous la pression des racines des plantes.
  • Le PVC peut se décolorer sous l’effet des rayons du soleil, mais étant donné que la production se fait en gros volumes, la décoloration est presque toujours uniforme, sans formation de zones de teinte différente.
  • La durée de vie du PVC est inférieure à celle de l’EPDM. D’autre part, les raccords du PVC ont une meilleure tenue (surtout en qu’en d’utilisation de la soudure à air chaud). Autrement dit, si le matériau résiste pendant 20 à 25 ans, vous êtes certain que les raccords vont également résister de la même manière. S’il s’agit d’EPDM, vous savez que le matériau est durable, mais que des problèmes peuvent se manifester au niveau des raccords. Il vous revient donc de décider quel matériau vous convient. C’est un choix personnel.

Conseils bricolage

Tutorial - Toits - Comment poser des bardeaux sur un toit ? - Thumbnail
Comment poser des bardeaux sur un toit ? tutoriel
Tutorial - Toits - Comment rénover une toiture en ardoises synthétiques ? - Thumbnail
Comment rénover une toiture en ardoises synthétiques ? tutoriel
Tutorial - Toits - Comment protéger les gouttières contre l'accumulation de feuilles ? - Thumbnail
Comment protéger les gouttières contre l'accumulation de feuilles ? tutoriel
Cet outil d'aide au choix figure dans le dossier