tutoriel

Comment améliorer la terre de son jardin ?

Pour que votre jardin reste le lieu de détente absolu pendant de longues années, une terre saine est importante. Après un certain temps, la terre peut durcir et être moins fertile. Dans ce truc&astuce, nous vous expliquons comment rendre à la terre sa qualité originelle.

1. Déterminer la composition du sol

Avant d’entreprendre tout traitement visant à améliorer la qualité de votre terrain, vous devez en connaître la composition. De manière générale, nous distinguons :

Terre sablonneuse
La terre avec une teneur importante en sable est granuleuse entre les doigts. Cette terre est légère et facile à travailler. Les grains de sable sont relativement grands et laissent pénétrer facilement l’eau de pluie. La terre sablonneuse ne retient donc pas bien l’eau, si bien que le sol est pauvre et contient très peu de matières organiques.

Terre limoneuse
Une terre très limoneuse est douce et lisse. Ce type de terre contient beaucoup de substances organiques et s’agglomère rarement en mottes. Il s’agit d’une bonne terre agricole car elle laisse passer suffisamment d’eau, est fertile et facile à travailler.

Terre argileuse
Il ne faut pas travailler cette terre lorsqu’elle est humide et compactée, car elle risquerait de se durcir. L’argile est lourde et difficile à travailler. Les morceaux d’argile sont si petits que vous pouvez facilement les agglomérer. Ainsi, l’eau s’infiltre très lentement et un sol argileux retient bien l’eau. Les terres argileuses sont riches en matières nutritives. Lorsqu’une terre argileuse sèche, elle devient dure comme de la pierre.

2. Rétablir l’équilibre

Une terre sèche et peu fertile peut résulter de diverses causes qui dépendent souvent de la texture et de la composition du sol. Les plantes puisent oxygène et nutriments (eau et minéraux) dans le sol. En cas de quantité faible ou excessive de nutriments et d’air, les plantes dépérissent. Un bon équilibre air, eau et particules solides est donc primordial pour obtenir une terre saine. Vous pouvez rétablir cet équilibre en ajoutant du compost ou en aérant la terre.

Ajouter du compost

  • Votre terre est meuble ou présente des mottes dures, vous pouvez améliorer sa structure en ajoutant des matières organiques, comme du compost, dans la couche supérieure du sol.

  • Eliminez d’abord les mauvaises herbes en veillant à arrachez aussi les racines.

  • Remplissez de compost une brouette et disposez-le en petits tas sur votre jardin. Répartissez-le sur toute la surface de votre jardin avec un râteau.

  • Mélangez le compost correctement sous la couche supérieure du sol. Vous pouvez vous aider efficacement d’une bêche ou d’une fraise mécanique.

  • Marchez sur la terre aérée pour la comprimer légèrement. Vous éviterez ainsi les poches d’air. Si vous avez un grand jardin, vous pouvez utiliser un rouleau de jardin.

  • Le compost fait en sorte qu’une terre sablonneuse retiendra mieux l’eau et les matières nutritives et qu’une terre limoneuse ou argileuse absorbera mieux l’eau et l’air.

  • Le compost confère ainsi une bonne structure à la terre et stimule aussi son activité biologique.

Aérer la terre

  • Ajouter du compost ne suffira pas, lorsqu’une croute s’est formée ou que la terre est trop durcie.

  • Dans ces terres, l’eau ne pénètre pas bien et les plantes ne bénéficient pas de matières nutritives en suffisance.

  • Vous allez devoir aérer la terre avec une grelinette ou la bêcher profondément (sur une profondeur de deux hauteurs de bêche). Faites-le de préférence en automne. Pour plus de facilité, bêchez lorsqu’il fait sec.

3. Contrôler l’acidité

  • Dans le commerce, vous trouverez des kits de test qui vous permettent de savoir si votre sol contient suffisamment de matières nutritives.

  • Si ce test révèle que le sol est trop acide, vous devez ajouter régulièrement de la chaux.

  • Si le sol n’est pas assez acide, ajoutez de la tourbe. Vous constaterez au bout de quelques années que le sol devient plus acide.

4. Nourrir les plantes

  • Pour rétablir l’équilibre du sol, ne vous contentez pas d’ajouter du compost et de bêcher, mais donnez suffisamment de matières nutritives à vos plantes, sous forme d’engrais.

  • Ajouter de l’engrais avec un épandeur. Un sol équilibré sera mieux absorbant et stable.

  • Si vous jardinez régulièrement, vous enlevez des matières nutritives et du compost de votre jardin. Aussi, chaque année, vous devez apporter une belle couche de compost autour des arbres, sur vos parterres, sous les haies et dans le potager.

  • Epandez aussi chaque année une fine couche de compost sur votre gazon à l’automne. Celui-ci va pénétrer très rapidement dans le sol. Un gazon qui bénéficie d’un apport en compost régulier pendant plusieurs années pousse plus uniformément et se dessèche moins vite. Lisez notre truc&astuce ‘Entretenir le gazon

ASTUCE!

Choisissez des engrais adaptés aux besoins de vos plantes. Consultez l’emballage pour plus d’informations ou demandez conseil en magasin.