tutoriel

Comment poser un sol en bois massif ?

Poser soi-même un sol en bois massif requiert un peu de préparation et d’habilité mais n’est pas si difficile en soi. Commencez par lire attentivement la marche à suivre, veillez à vous équiper d’un matériel de qualité et n’oubliez surtout pas la phase de préparation.

Avant de commencer

Support :

La méthode de pose du sol en bois massif dépendra du support.

  • Support en bois : Sur un support en bois (par ex. un vieux plancher), les lames peuvent être directement collées ou clouées.

  • Chape : Si le sol en bois massif doit être posé sur une chape, vous pouvez soit le coller directement, soit mettre préalablement des lambourdes sur lesquelles vous le clouerez.

astuce!

Commencez toujours par vérifier si la chape est suffisamment sèche. Pour cela, utilisez un hygromètre. Si vous n’en avez pas, il y a une manière très simple de vérifier si une chape est sèche: posez un verre retourné sur le sol et laissez-le en place pendant minimum 24 heures. Si de la condensation s’y forme, c’est que la chape est encore trop humide et que vous devez attendre avant de poser le revêtement en bois.

Astuce!

Au rez-de-chaussée, posez toujours une sous-couche et un pare-vapeur pour éviter les remontées d’humidité.

Acclimatation

Laissez les planches s’acclimater pendant minimum 2 semaines dans la maison.

Astuce!

Après ouverture de l’emballage et avant la pose, vérifiez si les éléments ne présentent pas de différences en termes de couleur, de forme ou de dimensions.

Astuce!

Avant de commencer, mesurez l’ensemble de la pièce pour ne pas terminer par une rangée trop étroite. Si nécessaire, commencez par une première rangée d’une demi-planche.

Méthode n°1 : pose collée directement sur le support

C’est de loin la meilleure manière de poser ce type de sol. En collant le sol en plain, vous l’empêchez largement de travailler. De plus, il ne grincera pas lorsqu’on marche dessus.

Étape 1 : Préparez le support

Veillez à ce que le support soit propre, sec, plat et stable. Dans le cas d’un support en bois, fixez éventuellement les planches qui bougent. Si nécessaire, égalisez le support avec des panneaux en aggloméré ou en OSB. Si la chape est instable, vous pouvez également commencer par l’égaliser.

Étape 2 : Pose de la première rangée

Pour vous assurer que les planches de la première rangée sont droites, aidez-vous d’un cordeau. Souvent, les murs ne sont pas parfaitement droits.

Commencez dans un angle et posez la première rangée de planches, rainure orientée vers le mur. Laissez assez d’espace (± 15 mm) sur tout le pourtour pour permettre au sol de travailler. Pour cela, utilisez des cales. Répartissez la colle à l’aide du peigne et posez les planches en veillant à bien les ajuster. Pour cela, utilisez un bloc de frappe et une double équerre, et placez de petites cales aux extrémités des planches pour qu’elles soient bien serrées. Appuyez bien, en vous aidant éventuellement d’objets lourds.

Astuce!

Appliquez suffisamment de colle pour que les planches soient totalement encollées. Travaillez 2 planches à la fois pour éviter que la colle sèche.

Étape 3 : Pose des rangées suivantes

Commencez la seconde rangée avec la chute de la rangée précédente, et posez les planches en quinconce ou en appareillage sauvage. Le premier élément de la rangée doit avoir minimum 30 cm de long.
Pour la dernière rangée, sciez les planches à la bonne mesure et placez-les contre les cales.

Astuce!

Utilisez le copieur de forme pour reproduire les tuyaux, chambranles, etc. et découpez les planches à la scie sauteuse.

Étape 4: Finition

Pour la finition, appliquez de la laque, de l’huile ou du vernis. Posez les plinthes.

Méthode n°2: pose clouée sur un sol en bois ou des lambourdes

Lorsqu’on cloue les planches, comme elles sont fixées d’un côté, le bois travaillera moins. Si vous posez des lambourdes, vous pouvez profiter de l’espace sous les lattes pour intégrer les conduites et canalisations. L’inconvénient de la pose sur lambourde est qu’on entend plus fort les bruits de pas.

Étape 1: Préparez le support

Veillez à ce que le support soit propre, sec, plat et stable. Dans le cas d’un support en bois, fixez éventuellement les planches qui bougent. Si nécessaire, égalisez le support avec des panneaux en aggloméré ou en OSB. Dans le cas d’une chape, posez une sous-couche en panneaux OSB ou un lattis sur lequel vous clouerez le revêtement.

Astuce!

Instructions d’assemblage du lattis : Fixez les lattes en bois (4 x 4 cm) sur le support au moyen de chevilles à clouer. Écartez les lattes de 30 cm. Mettez de l’isolant entre les lattes pour que le sol conserve sa chaleur et pour atténuer les bruits de pas.

Étape 2: Pose de la première rangée

Pour vous assurer que les planches de la première rangée sont droites, aidez-vous d’un cordeau. Souvent, les murs ne sont pas parfaitement droits.

Commencez dans un angle et posez la première rangée de planches, rainure orientée vers le mur. Laissez assez d’espace (± 15 mm) sur tout le pourtour pour permettre au sol de travailler. Pour cela, utilisez des cales. Vous pouvez ensuite fixer les planches avec des clous enfoncés au chasse-clou. Enfoncez le clou en oblique dans la planche, juste à côté de la languette. Il sera ainsi invisible et ne gênera pas la pose de la planche suivante.

Vérifiez que les planches sont bien jointives avant de les clouer. Pour cela, utilisez un bloc de frappe et une double équerre, et placez de petites cales aux extrémités des planches pour qu’elles soient bien serrées.

Astuce!

Utilisez des pointes, c’est-à-dire des clous sans tête. Un pistolet pneumatique à clous vous fera gagner beaucoup de temps. Vous pouvez utiliser un marteau, mais dans ce cas, il faudra enfoncer les pointes au chasse-clou ... et c’est beaucoup de travail!

Étape 3: Pose des rangées suivantes

Commencez la seconde rangée avec la chute de la rangée précédente, et posez les planches en quinconce ou en appareillage sauvage. Le premier élément de la rangée doit avoir minimum 30 cm de long. Pour la dernière rangée, sciez les planches à la bonne mesure et placez-les contre les cales.

Étape 4: Finition

Pour la finition, appliquez de la laque, de l’huile ou du vernis. Posez les plinthes.

Méthode n°3: pose flottante

Enfin, vous pouvez aussi opter pour une pose flottante du bois massif. Souvenez-vous toutefois que c’est avec ce type de pose que les planches travaillent le plus (c’est-à-dire se dilater ou se rétracter en fonction de l’humidité de l’air). Le sol constitue alors un tout qui n’est pas fixé sur le support. Cette méthode est plutôt déconseillée.

Étape 1: Préparez le support

Veillez à ce que le support soit propre, sec, plat et stable. Dans le cas d’un support en bois, fixez éventuellement les planches qui bougent. Si nécessaire, égalisez le support avec des panneaux en aggloméré ou en OSB. Si la chape est instable, vous pouvez également commencer par l’égaliser. Dans le cas d’une pose flottante, pensez à utiliser une sous-couche adéquate qui atténuera les bruits.

Étape 2: Pose de la première rangée

Pour vous assurer que les planches de la première rangée sont droites, aidez-vous d’un cordeau. Souvent, les murs ne sont pas parfaitement droits.
Commencez dans un angle et posez la première rangée de planches, rainure orientée vers le mur. Laissez assez d’espace (± 15 mm) sur tout le pourtour pour permettre au sol de travailler. Pour cela, utilisez des cales.

Étape 3 : Pose des rangées suivantes

Commencez la seconde rangée avec la chute de la rangée précédente, et posez les planches en quinconce ou en appareillage sauvage. Le premier élément de la rangée doit avoir minimum 30 cm de long. Appliquez de la colle sur la languette de la planche et emboîtez-la dans la planche précédente. Éliminez immédiatement l’excédent de colle avec un chiffon humide. Veillez à ce que les planches soient bien jointives. Pour cela, utilisez un bloc de frappe et une double équerre, et placez de petites cales aux extrémités des planches pour qu’elles soient bien serrées. Pour la dernière rangée, sciez les planches à la bonne mesure et placez-les contre les cales.

Étape 4: Finition

Pour la finition, appliquez de la laque, de l’huile ou du vernis. Posez les plinthes.

Conseils bricolage

laminaat leggen
Comment poser un sol stratifié ? tutoriel
Tutorial - Plancher - Comment poser des profilés de transition pour stratifié ? - Thumbnail
Comment poser des profilés de transition pour stratifié ? tutoriel
Tutorial - Plancher - Comment poser un parquet ? - Thumbnail
Comment poser un parquet ? tutoriel
Ce tutoriel figure dans le dossier