tutoriel

Comment peindre un mur ou un plafond ?

Une bonne préparation, c’est déjà la moitié du travail, voire plus quand il s’agit de travaux de peinture. Quelles sont les conditions idéales et comment obtenir un résultat parfait?

Étape 1: Nettoyer et décaper

Avant de commencer à peindre, il est essentiel de nettoyer soigneusement vos murs et plafonds. Si vous ne le faites pas, la peinture risque de ne pas bien adhérer, de vite s’écailler ou des taches risquent d’apparaître. Chaque surface nécessite un nettoyage spécifique :

  • Plafonnages et placoplâtres récents : dépoussiérez-les à l’aide d’une brosse douce et d’un chiffon humide.
  • Murs en briques, ciment ou béton : éliminez le salpêtre ou les moisissures éventuelles et les parties qui s’écaillent ou s’effritent avec une brosse dure et dépoussiérez-les.
  • Anciennes couches de peinture poreuses : dépoussiérez-les à l’aide d’une brosse douce.
  • Murs fort sales : nettoyez-les avec un bon décapant ou un mélange d’eau et d’ammoniaque (une dose d’ammoniaque pour neuf doses d’eau) et laissez ensuite bien sécher.
Astuce!

Envie de savoir si votre ancienne peinture est poreuse ou non ? Passez donc un chiffon humide sur la peinture. La peinture absorbe l’humidité et fonce ? Alors, c’est qu’elle est poreuse.

Étape 2: Réparer, égaliser et protéger

  • Pour obtenir un résultat parfait, mieux vaut toujours partir d’une surface sèche, uniforme et fixe où vous aurez préalablement supprimé toutes les imperfections et défauts. Laissez vos murs nettoyés ou plafonnages récents complètement sécher et traitez d’abord en profondeur les problèmes d’humidité.

  • En principe, poncer n’est pas nécessaire. Pour les plafonnages récents ou murs déjà peints, un large couteau à enduire suffit à éliminer les petites irrégularités. Poncer s’avère toutefois utile en cas de fissures ou de trous rebouchés, de ragréages, de plafonds ou murs en bois ou d’anciennes couches de peinture brillantes. Comblez les petits trous et fissures plus conséquentes avec de l’enduit.

  • Prenez le temps de protéger toutes les parties que vous ne comptez pas peindre. Il existe différentes sortes de rubans de masquage sur le marché. De quoi toujours trouver le ruban adapté à vos travaux de peinture. Pour protéger de grandes surfaces (meubles, portes), vous pouvez aussi utiliser du film de protection robuste.

Astuce!

Une fine couche de poudre se dépose sur votre main quand vous poncez le mur ? C’est qu’il est pulvérulent. Mieux vaut d’abord utiliser un fixatif, histoire que la peinture puisse bien adhérer.

Étape 3: Préparer la peinture et le matériel

Veillez à avoir sous la main tout ce dont vous aurez besoin pour peindre.

  • Avant d’ouvrir le pot, retirez la poussière et les saletés qui se seraient déposées sur le couvercle pour éviter qu’elles tombent dans la peinture.

  • Mélangez bien la peinture pour obtenir une couleur homogène. Pour cela, utilisez un bâton mélangeur ou un accessoire spécial à fixer sur la perceuse.

  • Sauf mension contraire sur le pot, il n’est pas nécessaire de dileur la peinture. La peinture diluée est moins couvrante, et donc moins durable. Une troisième couche sera souvent nécessaire pour obtenir un beau résultat final.

Astuce!

Vous utilisez un nouveau pinceau? Passez-le quelques fois sur du papier abrasif et roulez-le entre vos mains pour éliminer les poils qui se sont détachés. Vous utilisez un nouveau rouleau? Commencez par bien le mouiller et roulez-le sur un morceau de carton pour l’essorer.

Étape 4: L’application d’un primer

Dans de nombreux cas, l’application d’un primer est nécessaire. Cette couche de fond garantit un résultat final régulier et durable. Ses avantages ? Il assure un meilleur accrochage de la couche de finition, réduit l’absorption éventuelle du support, évite que la saleté (par exemple : traces de nicotine) ne transparaisse à travers la couche de finition et diminue la quantité de peinture à utiliser. Il existe toutes sortes de primers. Choisir le primer adapté au support spécifique que vous désirez peindre s’avère primordial.

Astuce!

Si la surface est déjà peinte et que la peinture est encore en bon état, vous pouvez passer cette étape.

Étape 5: Appliquer la peinture sur les murs et plafond

La phase de peinture se compose de deux parties: l’application de la couche de fond ou primer, puis des couches de finition.

Peindre un plafond:

  • Commencez par peindre au pinceau les angles et les bords.
  • Plongez le rouleau dans la peinture et roulez-le sur la grille, pour bien répartir la peinture.
  • Entamez le travail à côté de la fenêtre et travaillez dans la longueur du plafond. Travaillez par zones de ± 1 m² et passez sur le raccord avec la zone déjà peinte sur environ une largeur de rouleau. Appliquez la peinture sur le plafond en croisant les passages du rouleau.
  • Peignez d’abord dans le sens transversal.
  • Terminez par des passages longitudinaux, en direction de la fenêtre.
  • Répétez les étapes 2 à 5 jusqu’à avoir peint une bande complète dans la largeur du plafond, puis passez à la bande suivante.

Peindre un mur:

  • Commencez par peindre au pinceau les angles et les bords.
  • Plongez le rouleau dans la peinture et roulez-le sur la grille, pour bien répartir la peinture. Ne soyez pas trop parcimonieux en peinture, sans toutefois qu’elle ne dégouline du rouleau.
  • Travaillez par zones de ± 1 m². Commencez par peindre quelques bandes verticales sur le mur.
  • Passez ensuite le rouleau horizontalement pour répartir uniformément la peinture.
  • Terminez en passant le rouleau dans le sens vertical.
    Répétez les étapes 2 à 5 sur la zone suivante, en débordant un peu sur les surfaces déjà peintes pour que le raccord soit invisible.
Astuce!

Appliquez toujours deux couches de finition. Peignez au pinceau dans les angles et sur les bords, et au rouleau sur les grandes surfaces. Laissez sécher la peinture suffisamment longtemps (vérifiez le temps de séchage sur l’emballage) avant d’appliquer la seconde couche.

Interruption du travail

  • Si possible, veillez à appliquer chaque couche en une seule fois. Si vous devez malgré tout interrompre le travail, achevez la zone en allant jusque dans un angle. Le raccord sera moins visible à l’endroit où vous reprendrez le travail.

  • Il n’est pas nécessaire de nettoyer le matériel entre deux couches. Éliminez le maximum de peinture sur le rouleau et le pinceau, et mettez-les dans un sac en plastique que vous fermez de manière étanche.

Les circonstances idéales pour peindre à l’intérieur

Avant de vous lancer dans la peinture elle-même, il convient de préparer le travail.

Concrètement, cela signifie:

  • Veiller à ce que la température soit comprise entre 10 et 20°C. Lorsqu’il fait chaud, la peinture sèche trop vite. Au contraire, par temps froid, elle sèche plus lentement, voire pas du tout. Si possible, réglez le chauffage en conséquence, ou attendez des jours meilleurs.

  • Veillez à assurer une humidité relative adéquate. L’air est trop sec? Disposez des petits récipients d’eau dans la pièce. L’air est trop humide? Allumez le chauffage.

  • Lorsque vous peignez, éviter d’aérer pour ne pas créer de courant d’air. Attendez d’avoir fini pour ouvrir les fenêtres, ce qui accélérera le séchage de la peinture. N’ouvez pas les fenêtres lorsqu’il fait humide à l’extérieur.

  • Avant d’appliquer la dernière couche de peinture, aspirez le sol et reportez à plus tard les travaux occasionnant de la poussière dans la maison.

Conseils bricolage

Tutorial - peindre - Comment peindre un mur extérieur et la façade ? - Thumbnail
Comment peindre un mur extérieur et la façade ? tutoriel
Tutorial - peindre - Que faut-il protéger avec du ruban de masquage avant peinture ? - Thumbnail
Que faut-il protéger avec du ruban de masquage avant peinture ? tutoriel
Tutorial - peindre - Comment peindre un portail ou un banc en fer ? - Thumbnail
Comment peindre un portail ou un banc en fer ? tutoriel